Reconnu pour sa richesse naturelle exceptionnelle, notre territoire labélisé Parc naturel régional est constitué d’un équilibre subtil entre eau douce et eau salée. Il est aussi particulièrement fragilisé par les effets du changement climatique.
Economiser nos consommations en eau, c’est donc s’adapter à ces profonds changements en préservant et en protégeant nos ressources naturelles. C’est aussi alléger nos propres factures individuelles.
Ce défi se remporte au quotidien. Voici dix réflexes simples à avoir toujours en tête, et à enseigner aux enfants.

  1.  Je relève régulièrement mon compteur d’eau
    Il ne doit pas tourner quand personne n’utilise de l’eau ou sur une période d’absence de la maison, sinon cela indique la présence d’une fuite. Je vérifie alors l’ensemble de mon installation (robinetteries, chasses d’eau, ballon d’eau chaude…).

  2. Je prends une douche plutôt qu’un bain
    Un bain consomme entre 150 et 200 litres d’eau, contre une soixantaine de litres pour une douche classique (4 minutes d’eau continue), sans matériel économe particulier.

  3. Je ne laisse pas couler l’eau pendant le savonnage, le brossage des dents, le rasage.
    Une minute avec le robinet ouvert, ce sont près de 12 litres d’eau gaspillés avec une robinetterie standard (sans équipement économe), soit l’équivalent de 8 bouteilles de 1,5 litres.

  4. J’utilise l’électro-ménager à pleine charge
    Pour optimiser l’utilisation de mon lave-vaisselle ou de mon lave-linge, je veille à faire tourner l’appareil à plein. S’il n’est pas plein, je privilégie des programmes éco ou demi-charge.

  5. Je ne fais plus de prélavage
    Le prélavage n’est pas nécessaire pour les textiles modernes. De même, il n’est pas nécessaire de laver à très haute température : 30°C max !

  6. Je mets des bacs dans mon évier
    J’utilise deux bacs pour le lavage et pour le rinçage pour faire la vaisselle à la main, au lieu de faire couler l’eau. Je peux aussi laver et rincer les légumes dans une cuvette en fermant le robinet, et ainsi récupérer l’eau pour arroser les plantes. De même que l’eau de cuisson des légumes verts (refroidie, bien sûr) : elle est souvent riche en minéraux utiles pour leur croissance.

  7. Je prends les devant en cas d’absence
    Je coupe le robinet d’alimentation générale si je m’absente plus de trois jours, j’évite ainsi les mauvaises surprises.

  8. Je lave ma voiture dans les stations spécialisées
    Les stations de lavage spécialisées sont équipées d’un système de traitement et permettent une économie en eau.

  9. Je limite l’arrosage de mon jardin et je me mets au paillage
    Le bon sens en pratique, je choisis d’abord des espèces végétales adaptées aux sols et au climat. Si c’est encore nécessaire, je privilégie systématiquement un arrosage le soir (en plein soleil, 60% de l’eau d’arrosage s’évapore…).
    Utiliser le paillage pour les plantations peut aussi réduire de 70% l’évaporation des sols et, lorsque c’est possible, les brise-vents limitent aussi le dessèchement.

  10. Je bine régulièrement la terre 
    Le proverbe dit « un binage vautdeux arrosages ». Biner régulièrement la terre la rend plus meuble et facilite l’absorption de l’humidité de la nuit et de la rosée.