Le système de fonctionnement le plus répandu est le réfrigérateur dit « à compression ». Les réfrigérateurs et congélateurs conservent les aliments à basse température en procédant à l’évacuation de la chaleur du compartiment intérieur à l’aide de fluides frigorigènes. Suivons le parcours de ce fluide pour mieux comprendre le fonctionnement de nos frigos !
Ces fluides sont sélectionnés principalement pour leur grande propriété d’absorption de chaleur lorsqu’ils passent de l’état liquide à l’état gazeux : l’évaporation. C’est ce changement d’état qui se passe quand le fluide circule à l’intérieur du réfrigérateur et se charge alors de la chaleur des aliments! La plupart des modèles récents intègrent ce que l’on appelle l’évaporateur à l’intérieur des parois (simples tuyauteries dans lesquelles circule le fluide).

  • L’évaporation se fait d’autant mieux s’il n’y a pas de givre sur les parois. S’il y a de la glace sur les parois, l’appareil va surconsommer pour refroidir cette glace en priorité plutôt que les aliments que le compartiment contient.
  • 1 cm de givre engendre une surconsommation de 50% !
  • Pensez à dégivrer au moins une fois tous les trois mois, mais sans forcer et avec une spatule en bois pour ne pas endommager l’évaporateur.
  • Les appareils en froid ventilé (aussi appelé « no frost »)  ne nécessitent pas de dégivrage et assurent une meilleure répartition du froid à l’intérieur de l’appareil. Mais ils consomment de fait, plus d’énergie !
Poursuivons le parcours de notre fluide. Une fois à l’état gazeux « chargé de la chaleur de nos aliments », le compresseur (qui n’est autre qu’un petit moteur, c’est lui le responsable du bruit que vous entendez) le fait circuler à travers un circuit de refroidissement. Le compresseur est généralement situé au dos et en bas de l’appareil, à l’intérieur d’un boîtier ovale. Certains appareils ont deux compresseurs : l’un pour le congélateur, l’autre pour le réfrigérateur. Comme ils sont autonomes, on peut choisir d’arrêter l’un ou l’autre lorsque l’on prévoit une absence prolongée, par exemple. Les appareils qui ont plusieurs compresseurs ont souvent également plusieurs systèmes d’évaporation.

  • Si pour des questions de place vous souhaitez acheter un réfrigérateur-congélateur, privilégiez un modèle avec double compresseur : la régulation de la température est plus efficace puisque propre à chaque compartiment.
Le fluide restitue ensuite la chaleur collectée dans le frigo vers l’air ambiant en traversant le condensateur, qui est pratiquement toujours situé à l’arrière des appareils, et se présente sous la forme d’une grande grille métallique (l’échangeur) qui fait office de radiateur. Le fluide se condense et revient à l’état liquide pour recommencer son cycle…


  • L’échange de chaleur est d’autant plus efficace que cette grille est propre. Encrassée, la grille ne peut plus bien évacuer la chaleur extraite de l’appareil et la surchauffe occasionnée peut conduire à doubler la consommation électrique de l’appareil.
  • Dépoussiérez régulièrement l’arrière de vos appareils (aller, une fois par an !)
  • Laissez également un espace au minimum de 5 cm entre la grille et le mur pour permettre à la chaleur de s’évacuer correctement.
La consommation électrique dépend ainsi essentiellement de la chaleur qui doit être absorbée à l’intérieur de l’appareil (qui dépend elle-même de la quantité d’aliments à maintenir au frais, de leur température avant leur entrée dans le réfrigérateur, du nombre d’ouvertures des portes, de l’isolation de l’appareil, des cycles du compresseur…). Elle dépend aussi de l’efficacité du système de réfrigération, c’est-à-dire de l’efficacité du moteur du compresseur et de la température ambiante de la pièce dans laquelle se trouve le réfrigérateur. Mais également de l’entretien et du nettoyage de l’appareil !


  • Laissez refroidir les aliments avant de les mettre dans le réfrigérateur
  • N’entreposez dans le réfrigérateur que les produits qui le nécessitent
  • Limitez le nombre et la durée d’ouverture de la porte

L’emplacement du frigo… stratégique !

Il est recommandé de trouver un emplacement plutôt frais pour les appareils de froid et de ne pas les placer près d’une source de chaleur : cuisinière, lave vaisselle, radiateur, rayonnement solaire, etc. Plus la température autour de l’appareil est élevée, plus il va consommer d’énergie pour maintenir la température de consigne à l’intérieur.


  • L’idéal est de placer votre réfrigérateur et votre congélateur dans un espace non chauffé. Installé dans une pièce chauffée à 23°C, le réfrigérateur consomme 38% de plus que dans une pièce à 18°C !
  • Le fait d’encastrer un appareil entraîne une augmentation de la consommation d’énergie, surtout s’il n’y a pas assez d’espace entre l’appareil et les parois qui l’entourent car, nous l’avons vu,  le condensateur émet de la chaleur et l’air doit pouvoir circuler convenablement.
  • Proscrire la juxtaposition du four et du réfrigérateur : ils consomment tous les deux plus !
  • Évitez de les placer dos au soleil
Prêtez attention à la classe climatique de l’appareil (SN, N, ST, T), notamment si vous placez votre appareil dans un local non chauffé (garage, cave, etc.), il ne doit pas faire trop froid non plus sinon l’appareil va surchauffer à l’intérieur. La classe climatique indique les fourchettes de températures ambiantes (cuisine, cave, etc.) définies par le fabricant pour un bon fonctionnement des appareils. En deçà ou au-delà de ces valeurs, les performances des appareils sont affectées (si la température est trop basse, le moteur peut s’arrêter et au-delà de la température indiquée, l’appareil risque de fonctionner en continu et donc de surconsommer et de s’user plus vite). Les classes climatiques figurent sur la documentation technique et à l’intérieur de l’appareil (souvent derrière le bac à légumes). Nos appareils correspondent souvent aux classes SN ou N alors attention à ne pas les placer en dessous de la température indiquée. Dans une cave, un appareil de classe N posera problème en dessous de 16°C… 



L’entretien et le bon usage des appareils… indispensable !
 

Nous avons déjà souligné l’importance de dépoussiérer la grille arrière des appareils et de les dégivrer régulièrement.
La température idéale à l’intérieur du réfrigérateur est de 5°C. Installez un thermomètre pour vérifier le réglage. Vous pouvez emprunter des thermomètres de réfrigérateurs au Parc à cet effet. Quand on sait que chaque degré en moins augmente la consommation de 5% ! Optimiser le rangement en fonction du gradient de températures ! Chaque aliment a sa place. Tirez parti des différentes zones de température de votre réfrigérateur pour optimiser sa consommation électrique :


  • La partie supérieure, la moins froide, est dédiée au stockage des plats cuisinés.
  • Rangez les légumes dans les bacs prévus à cet effet.
  • La zone la plus froide est utilisée pour les denrées hautement périssables, qui doivent être conservés entre 0°C et 4°C, comme la viande, le poisson ou encore la salade emballée.
Cette zone doit être clairement identifiée : pour 90% des appareils, elle se situe juste au-dessus des bacs à légumes. Vérifiez que les joints sont bien étanches : fermer la porte sur une feuille de papier. Si on la retire facilement, les joints sont à changer ! Si vous avez un doute sur l’intérêt de changer le joint ou l’appareil : mesurez sa consommation réelle à l’aide de l’un de nos Wattmètres ! Et pour le congélateur : la température conseillée est de -18°C dans le congélateur. Pensez à le remplir au maximum, il consomme d’autant moins qu’il n’y a pas d’espace vide. Combler au besoin avec des bouteilles d’eau en plastique pleines aux ¾ qui une fois congelées aideront le congélateur à abaisser la température après une ouverture de porte.

Relevez le défi !

Votre frigo est givré, vous n’avez pas dépoussiéré la grille arrière depuis un moment et vous vous lancez une grande opération de nettoyage ? Empruntez nous un thermomètre de réfrigérateur pour optimiser le réglage de votre réfrigérateur et de votre congélateur.

Partagez vos mesures AVANT/APRES dans la rubrique « Participer » !