Economisons l’eau

 Economisons l’eau chez nous, pourquoi et comment (les 3 règles d’Or)

Les ressources en eau ne sont pas inépuisables, il est indispensable de ne pas les gaspiller. La recherche de toute économie d’eau est donc une priorité.

Et en narbonnaise, économiser l’eau, c’est aussi l’affaire de tous (particuliers, collectivités, agriculteurs, industrielles) et ce afin d’atténuer le risque d’un déséquilibre entre la demande et les ressources disponibles.


D’où vient notre eau potable, ici en Narbonnaise ?


Sur le territoire de la En Narbonnaise, plus de 12 millions de m3 d’eau potable ont été distribués en 2012 pour prés de 80.000 usagers abonnés (information Le Grand Narbonne). La majeure partie de cette eau provient de ressources locales souterraines (nappes alluviales de l’Aude, de la Cesse, de la Berre, Karts des Corbières…), le reste provenant d’une ressource extérieure au département (fleuve Orb) via la station de potabilisation de la Pech de la Bade (4 millions de m3 produits en 2012).


Pourquoi réduire nos consommations chez nous ?


  • Parce que c’est économique
80m3, c’est la différence de consommation sur une année complète, entre deux familles composées chacune de 3 à 4 personnes, l’une ayant un comportement plutôt passif, c’est-à-dire sans vigilance particulière sur ses gestes et sans équipements économes, et l’autre faisant attention, sans se priver, à sa consommation d’eau et s’étant équipée de petit matériel simple permettant de réaliser des économies d’eau (embout de robinet limiteur/régulateur de débits, douchette économe, double chasse d’eau pour les WC…)

Economie d’eau Famille A et B
Mais, avec un prix moyen pondéré de l’eau potable en narbonnaise à 4,58 euros par m3 en 2015, 80m3 c’est aussi prés de 350 euros de différence de facture, soit une économie de 30 à 40% de chaque année entre ces deux familles, obtenue simplement et sans lourdes contraintes par des petits gestes au quotidien et des petits équipements adaptables, rentabilisés généralement en moins d’un an et accessible à tous (propriétaires et locataires).

Et aussi, n’oublions pas : 1 m3 gaspillé d’eau chaude, c’est effectivement 4,58 euros perdus pour l’eau, mais c’est aussi 2,70 euros pour l’énergie qui a été nécessaire pour la chauffer (en moyenne pour un cumulus électrique), soit prés de 7,30 euros pour chaque m3 perdus.


  • Parce que c’est écologique
Carte Aquifères PNRNM
Reconnu pour sa richesse naturelle exceptionnelle, notre territoire du Parc naturel régional est constitué d’un équilibre subtil mais fragile entre eau douce et eau salée.

Déjà soumis à de fortes pressions humaines, Il est aussi particulièrement fragile et vulnérable aux effets inéluctables du changement climatique (réduction de la ressource, augmentation de besoins de la population,…).

Aujourd’hui, en l’état actuel de nos prélèvements en eau domestique, agricole ou industrielle, nos principaux bassins versants naturels de l’Aude, de la Berre et du Rieu connaissent ainsi déjà un risque avéré de déficit en eau nécessitant dés à présent des actions pour retrouver l’équilibre entre les besoins des milieux naturels et les prélèvements liés aux activités humaines.

Nous avons tous la possibilité d’agir, chacun à notre niveau, depuis l’amélioration des réseaux de distribution de l’eau potable, la réduction des fuites sur les principaux ouvrages de transports de l’eau (canal de la Robine…), l’optimisation des prélèvements et des consommations agricoles (irrigation au goute à goute), jusqu’à nos propres consommations domestiques à la maison.
Par exemple, sur le littoral audois, notre consommation moyenne en eau potable s’élève à 184 litres d’eau par jour et par habitant (soit environ 67 m3 par an et par personne), contre 163 litres au niveau départemental et 150 litres en moyenne en France (consommations moyennes domestiques pour les usages d’alimentation, d’hygiène et de nettoyage).
Avec 80.000 usagers abonnés en Narbonnaise, une marge de progrès est donc envisageable, de l’ordre de 1 millions de m3 à économiser par an, soit l’équivalent de la consommation moyenne nationale d’une ville de plus de 18.000 habitants chaque année, uniquement en optimisant nos consommations individuelles.

" Economiser nos consommations en eau, c’est ainsi s’adapter tous ensemble à de profonds changements à venir, en préservant et en protégeant nos ressources naturelles dés aujourd’hui. Et n’oublions pas aussi qu’économiser de l’eau chaude, c’est aussi économiser des ressources énergétiques ! "


Les 3 règles d’or pour faire baisser ses consommations en eau


Chacun de nous pourrait économiser jusqu’à 30% de sa consommation domestiques en eau, et encore 5 à 10% de plus sur l’énergie via l’eau chaude sanitaire non consommé, et ce sans grandes contraintes, ni perte de confort.

Pour cela, il suffit de respecter trois règles simples :

  1. Faisons la chasse aux FUITES ! Surveillons et réparons toutes les fuites, sans attendre, ca chiffre très très vite… Par exemple, une simple fuite de chasse d’eau WC, c’est plus de 200 m3 d’eau perdu chaque année, et pourtant, ce n’est pas si compliqué à réparer…
  2. Cultivons la SOBRIETE ! Adaptons des gestes simples pour faire « encore mieux » avec « moins », et sans changement de confort… Par exemple, un bain consomme entre 150 et 200 litres d’eau, contre une soixantaine de litres pour une douche classique (4 minutes d’eau continue)
  3. Soyons plus EFFICACES ! Equipons nous en matériels économes en eau, généralement rentabilisés en quelques mois… 7% de l’eau que nous consommons chaque jour sont destinés à notre alimentation contre 40% pour nos bains et douche et 20% pour nos toilettes. Moralité ? C’est à la salle de bain et aux toilettes où l’on peut faire le plus d’économie, en adaptant nos gestes mais aussi en adoptant de petits équipements malins. Par exemple, le remplacement d’une douche « standard » contre une douche « économe » permet de réduire e 60% le débit d’eau, sans perte de confort.
Répartition Consommation Eau

" Si vous êtes prêts, ce site est fait pour vous !
Vous y trouverez de nombreux autres articles et fiches conseils pour aider à appliquer au quotidien ces 3 règles, pas si compliquées, et pleine de bon sens. "


En savoir + avec :



 

Conception, réalisation : Agence ICOM - communication responsable - Toulouse

Solution de gestion de contenu : Blyss CMS, developpé par Kairn (Toulouse).